BSD-pour-Tous

Heredis, généalogie et histoire

Derniers sujets

» FreeOffice 2018
par Daniel-44 Mer 12 Déc 2018, 18:55

» Patch 19.2 - Pc et Mac
par Tahiti Mer 12 Déc 2018, 18:47

» SPAM
par Tahiti Mar 11 Déc 2018, 14:22

» SPAM
par François Mar 11 Déc 2018, 11:59

» Nos cousins et l'insurrection de 1848...
par bubu49 Lun 10 Déc 2018, 22:34

» Mémoire insuffisante - Heredis 2015
par cirn1954 Lun 10 Déc 2018, 18:23

» Attention ARNAQUE
par Tahiti Dim 09 Déc 2018, 15:56

» Petite demande
par miclotus Sam 08 Déc 2018, 09:45

» Liste paramétrable
par djaydjay Ven 07 Déc 2018, 15:45

» Avis Methode de recherches
par genealam Jeu 06 Déc 2018, 17:45

» Présentation
par lapralinette Mar 04 Déc 2018, 23:59

» Bons anniversaires à nos lecteurs et membres de BSD du mois de décembre 2018
par lapralinette Mar 04 Déc 2018, 23:54

» Archives départementales de la Manche
par Tahiti Lun 03 Déc 2018, 21:55

» Archives départementales de la Manche
par Invité Lun 03 Déc 2018, 14:17

» Présentation (Christian Alias Adrien2012)
par François Dim 02 Déc 2018, 19:26

Tag moteur

http://bsd-pour-tous.forumactif.com/forum.htm

    ADN et genealogie

    Partagez
    avatar
    Halványlila Jacques5
    Habitué
    Habitué

    Masculin Age : 72
    Localisation : Fontaine l'Abbé — Eure
    Je travaille sous : HP ProBook 4740s — W8 Proces Intel (R) Corel (TM) i5-3230M CPU @ 2.60 GHz RAM 8,00 Go (utilisable 7,88 Go) 64 bits processeur x64
    Date d'inscription : 22/04/2018

    ADN et genealogie

    Message par Halványlila Jacques5 le Mar 01 Mai 2018, 19:51

    Curieuses pratiques de la généalogie par l'ADN au service de la Justice
    Catégorie : NouveautésEtats-Unis  |  le 30 Avril 2018 par Guillaume de Morant
    Quel est le rapport entre Joseph DeAngelo, auteur probable d'une cinquantaine de viols et de 12 meurtres, surnommé "le tueur du Golden State" et les états généraux de la bioéthique dont les débats sont clôturés en France ce soir lundi 30 avril 2018 ? A priori rien, sauf un détail : ce tueur en série a pu être arrêté par la police californienne, près de trente ans après les faits, par l'analyse de son ADN. Et l'enquête a pu aboutir grâce à la consultation d'un site Internet de généalogie génétique, GEDmatch.com où les chercheurs d'ancêtres ont coutume de déposer leur profil génétique. D'après les gros titres des journaux, ce serait "la généalogie qui aurait trahi le tueur".

    Comment les enquêteurs américains ont procédé ? Ils ont utilisé de l’ADN prélevé sur les lieux d'un des crimes et ont eu l'idée de le publier sous pseudonyme sur le portail GEDmatch.com, édité depuis la Floride. Comme tout utilisateur, ils ont ensuite pu comparer leurs données avec celles de dizaines de milliers d'autres personnes qui ont fait la même démarche volontaire de déposer leurs profils ADN. En croisant les données génétiques, ils sont parvenus à identifier des profils proches du tueur, sans doute d'innocents généalogistes, mais de sa famille proche.

    Les policiers ont ensuite remonté la piste par une enquête classique sur les noms de ces utilisateurs et ils sont arrivés à un cousin de 72 ans qui présentait toutes les caractéristiques du tueur. Il suffisait ensuite de recueillir l'ADN du suspect à son insu, sans doute en fouillant dans ses poubelles, puis de le comparer avec l'ADN de la scène de crime. Cette parfaite concordance a permis son arrestation, et devant les preuves, l'homme est passé aux aveux. Cette arrestation d'un dangereux tueur n'a en soi rien de négatif, mais la méthode utilisée interroge. Car Joseph DeAngelo n'a jamais réalisé lui même de test ADN et à fortiori n'a pu le déposer sur ce site.

    La facilité de réutilisation des profils génétiques par la police américaine pose un vrai problème, à l'heure où la France réexamine, parmi d'autres propositions liées à la bioéthique, sa politique par rapport aux tests ADN. Avec la question : faut-il autoriser en France ces tests ADN, lorsqu'ils sont réalisés dans des buts généalogiques ? Et quels garde-fous peuvent être mis en place afin d'éviter les abus et utilisations non souhaitées ? On pense notamment à la Justice ou la police, mais bien évidemment aux utilisations qui pourraient en être faite par des assurances, des banques, des mutuelles, etc.

    Comment respecter l'anonymat des détenteurs de données, comment les assurer d'un retrait en un clic de leur profil s'ils changent d'avis ? A ces vraies questions, la France devra apporter des réponses concrètes, si bien sûr le législateur acceptait de lever l'interdiction de vente des kits ADN en France.
    Source : Revue française de généalogie
    avatar
    François
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin Age : 66
    Localisation : Landes - Nouvelle Aquitaine
    Je travaille sous : windows 10 - firefox
    Date d'inscription : 01/04/2009

    Re: ADN et genealogie

    Message par François le Mer 02 Mai 2018, 19:40

    Moi qui disait que l'ADN en généalogie ne servait à rien, je vais devoir revoir ma copie 118


    _________________
    Généalogiquement vôtre

    François

    Lou tems passo, passo lou ben
    avatar
    Cédric
    Excellent Posteur
    Excellent Posteur

    Masculin Age : 44
    Localisation : Nancy
    Je travaille sous : PC sous Seven
    Date d'inscription : 31/03/2009

    Re: ADN et genealogie

    Message par Cédric le Mer 02 Mai 2018, 20:37

    qui s'est laissé tenté pour voir ?
    avatar
    Henri (Engels)
    Excellent Posteur
    Excellent Posteur

    Masculin Age : 85
    Localisation : Strasbourg
    Je travaille sous : PC(s) avec Vista et Windows 10
    Date d'inscription : 24/10/2009

    Re: ADN et genealogie

    Message par Henri (Engels) le Ven 04 Mai 2018, 22:20

    Oui il y a une dizaine d'années à la demande d'un "cousin américain"
    Mon ancêtre Clemens ENGELS avait deux frères qui ont émigré en Amérique, le premier, Johann Peter, a débarqué à Philadelphie le 14 septembre 1754 et le deuxième Peter le 22 octobre 1754.
    Kenneth ENGLE un descendant de Johann Peter voulait avoir la confirmation que lui les descendants de Peter ainsi que moi même avaient le même ancêtre. Il m'a donc demande de participer à un test ADN du chromosome Y. Comme c'était à ses frais et qu'il s'en occupait je n'y voyais pas d'inconvénient.
    Ce test a permis de voir que je fais partie du Haplogroupe R1b et que sur 150 générations je n'ai pas de lien avec Genghis Khan ni avec Napoléon

    Contenu sponsorisé

    Re: ADN et genealogie

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 14 Déc 2018, 22:45